Le Coin Djebli Boutique solidaire Coopératives féminines de Chefchaouen

Le Coin Djebli Boutique solidaire     Coopératives féminines de Chefchaouen

Marjolaine Origan


 Originaire d'Orient et du Moyen-Orient, la marjolaine pousse également dans le bassin méditerranéen et dans toute l'Europe. Appelée aussi origan, grand origan, faux serpolet ou marjolaine bâtarde, cette plante herbacée pousse tant dans les plaines qu'en montagne (jusqu'à 1200 mètres d'altitude) et requiert un terrain sec. Pouvant atteindre 20 à 50 cm de haut, elle possède une tige velue supportant des feuilles ovales, plus grandes au pied de la plante qu'au sommet, à l'aisselle desqu'elles se trouvent les épis de fleurs roses et blanches. C'est une plante arômatique très prisée en cuisine notamment dans les mets culinaires méditerranéens. Son huile essentielle s'obtient par distillation de ses sommités fleuries et de ses feuilles.


 

La marjolaine est connue depuis l'antiquité mais ses vertus furent controversées ; lorsque l'épousée se faisait une couronne de ses fleurs, les religieuses l'utilisaient pour ses qualités anaphrodisiaques (c'est-à-dire inhibitrices des désirs sexuels). Riche en terpinéol, l'huile essentielle de marjolaine est un puissant antispasmodique stomachique, elle calme les spasmes et plus particulièrement ceux de l'estomac et du colon, son action laxative et digestive contribue au bien être digestif et intestinal.

Outre ses propriétés sur les appareils digestif et sexuel, l'huile de marjolaine a des effets notables sur le système psycho-sensoriel ; elle est particulièrement efficace, en massages, en bains ou en infusions, pour les personnes somatisant ou ayant des troubles nerveux importants à type d'hypertension, de vertiges, de tachycardies, de crises d'angoisses, de tics, de douleurs gastriques ou de spasmes abdominaux ... Elle atténue le rôle du système sympathique pour favoriser l'action relaxante et reposante du système parasympathique.

Tonifiante du flux sanguin elle est à proscrire en cas de règles abondantes ou de grossesse. En revanche, cette vertu, associée à son pouvoir analgésique, la conseille de prime abord pour les femmes ayant des menstruations douloureuses et peu abondantes.

Ses actions antiseptiques, antispasmodiques et expectorantes en font une des huiles les plus efficace sur le système respiratoire. Utilisée en inhalation, en massage ou en bain, elle calme les toux spasmodiques, les rhumes, les grippes, les bronchites et l'asthme.

Lors de douleurs articulaires ou musculaires elle sera appréciée en applications locales, par massages ou par frictions, développant alors toutes ses fonctions réchauffantes, antirhumatismales, analgésiques et sédatives. Elle est utile pour les sportifs car elle stimule l'élimination des toxines grâce à son effet tonifiant du flux sanguin.

Antitoxique, elle sera utilisée en applications locales sur les boutons pour inactiver le venin des insectes inoculé par piqûre.

La Marjolaine est avant tout un bactéricide puissant (tue les bactéries), un régulateur du système nerveux dans le sens apaisant du terme, et un antispasmodique. Elle est parfois conseillée pour lutter contre les insomnies, les migraines et les tics. Accessoirement elle est utilisée comme vasodilatateur artériel (ouvre le calibre des artères).

Elle s'utilise contre l'hypertension, les insomnies, rhumatisme, douleurs, migraines, anxiété, éréthisme génital, névralgie, toux, troubles digestif et troubles nerveux, asthme, coqueluche.

 

Historique

La marjolaine et l'origan appartiennent au même genre botanique, qui comprend plus de 50 espèces. Originaires de l'Ouest de l'Asie et du bassin méditerranéen, ces deux herbes sont employées depuis longtemps en Europe, notamment en Grèce, où de nombreuses espèces poussent à l'état sauvage. Les Égyptiens se servaient de la marjolaine et de l'origan pour embaumer leurs morts et apaiser les dieux, tandis qu'au premier siècle de notre ère, Pline l'Ancien les recommandait pour faciliter la digestion.

L'origan fut introduit en Amérique assez tôt dans l'histoire, mais il n'y est vraiment populaire que depuis la Deuxième Guerre mondiale. En effet, de retour d'Italie, les soldats se sont mis à réclamer cette herbe goûteuse qu'ils avaient appris à apprécier pendant leur séjour dans ce pays où la pizza est reine.

La marjolaine fut également établie en Amérique dans les premiers temps de la colonisation. Dans son Journal de voyage en Amérique du Nord, le botaniste Peter Khalm écrit, en 1749, qu'il en pousse en assez bonne quantité dans un jardin potager de la ville de Québec. Toutefois, on ne l'emploie guère en cuisine aujourd'hui, bien que sa saveur soit à la fois plus fine et plus riche que celle de son cousin, l'origan.

 

 



04/08/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres